skip to Main Content

Prime de fidélisation en Seine-Saint-Denis : intervention auprès du Premier ministre pour étendre aux agents de la fonction publique hospitalière

Il y a un an, le décret sur l’instauration de la prime de fidélisation des agents de la Fonction Publique d’État des ministères de l’Intérieur, de la Justice et de l’Éducation nationale exerçant en Seine-Saint-Denis était publié au Journal Officiel.

Une mesure qui prévoit le versement d’une prime de 10 000 euros aux agents du département au bout de cinq années de service.

En un an, cette prime montre déjà des effets positifs : accélérateur de carrières, hausse de l’attractivité du département, baisse des demandes de mutation…

Non compris dans le dispositif initial, il apparaît désormais crucial d’étendre le bénéfice de cette prime aux agents de la Fonction Publique hospitalière, un service public qui constate impuissant une vague de départ considérable.

Si les causes sont évidemment multiples, il est certain que les conditions d’exercice et le manque de reconnaissance dans ce département, qui a payé le plus lourd tribu à la pandémie, participent grandement à cette désertion.

Certains services des hôpitaux fonctionnent désormais avec des effectifs planchers, obligeant les directions à prendre des mesures fortes comme la fermeture de lits, ou encore l’arrêt de certains actes… Une situation intenable à brève échéance.

C’est pourquoi, je viens d’écrire au Premier ministre afin de lui demander d’étendre le bénéfice de la prime aux agents de la Fonction Publique hospitalière.

Le courrier au premier Ministre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back To Top