skip to Main Content

Vaccinodrome du Stade de France : commençons par les habitants de la Seine-Saint-Denis

Comme les deux premières, la troisième vague de l’épidémie de Covid-19 frappe plus durement la Seine-Saint-Denis que le reste du pays. Il n’y a malheureusement rien d’étonnant à cela puisque sa population est plus exposée et plus contaminée, et est en même temps la moins soignée et la moins vaccinée.

Une situation qui n’en demeure pas moins indigne et qui appelle des mesures fortes et urgentes.

Cet après-midi, à l’occasion de la séance des Questions au gouvernement, j’ai notamment proposé que les premières doses administrées au vaccinodrome du Stade de France, dont l’ouverture des portes est prévue pour le 6 avril, soient prioritairement réservées aux habitantes et les habitants de la Seine-Saint-Denis les plus exposés, en particulier les personnels des écoles.

Une proposition qui permettrait si elle est mise en œuvre de rattraper l’immense retard pris dans la vaccination des séquano-dionysiens où seuls 7,96 % des habitants ont reçu une première dose contre 10,69 % au niveau national.

Retrouvez ici ma question au gouvernement


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back To Top