skip to Main Content

Tout faire pour garder les écoles ouvertes

J’ai interpellé le gouvernement sur les moyens indispensables à mobiliser pour que les écoles puissent rester ouvertes et continuer à assurer les enseignements.

La situation s’est malheureusement terriblement dégradée dans les établissements, faute de moyens et d’organisation de mesures élémentaires : organiser les demi-jauges, installer des purificateurs d’air, diversifier les sites des cantines scolaires, équiper les enseignants et les élèves pour l’enseignement distanciel, et recruter massivement des remplaçants.

Pour maintenir les écoles ouvertes, il faut d’urgence débloquer des moyens pour rendre ces mesures effectives, mais aussi tester systématiquement les élèves, et vacciner dès à présent les personnels des écoles volontaires. Retrouvez ma question au gouvernement.

Le texte de mon intervention

Monsieur le Ministre de l’Education nationale,

La fermeture des écoles au printemps dernier a été une catastrophe tant sur le plan psychologique que social. Chose rare dans le pays, un relatif consensus existe pour que nos écoles restent ouvertes.

C’est un immense défi. Il faut s’en donner les moyens. Or, depuis un an, vous n’avez pas écouté le terrain et pris les mesures nécessaires : organisé les demi-jauges, installé des purificateurs d’air, diversifié les sites des cantines scolaires, équipé les enseignants et les élèves pour l’enseignement distanciel, et recruté massivement des remplaçants pour faire fonctionner l’école en période de pandémie.

A l’inverse, vous vous êtes félicité d’économiser années après années des centaines de millions d’euros sur les postes.

Partout en France la colère monte. En Seine-Saint-Denis particulièrement. La population y est la plus exposée et la plus contaminée. Et c’est en même temps la moins soignée et la moins vaccinée.

Dans ce département, les comorbidités sont aussi sociales. Et les services publics comme l’Éducation nationale, déjà sous-dimensionnés, ont été durement affaiblis par la Covid19.

Nous ne pouvons plus nous satisfaire d’annonces qui n’entrent jamais en vigueur faute de moyens et d’organisation concrète.

M. le Ministre, les enseignants et les parents vous demandent que les écoles restent ouvertes mais pas à l’importe quel prix, pas sous la forme d’une garderie. Ils vous demandent :

  • de recruter massivement des professeurs remplaçants ;
  • de tester systématiquement les élèves afin d’organiser l’isolement des cas positifs ;

Et Monsieur le Ministre, une dernière proposition.

Le vaccinodrome du Stade de France, qui ouvre ses portes le 6 avril, permettra de vacciner 10 000 personnes par semaine. Faites en sorte que les premières doses soient réservées aux habitants de la Seine-Saint-Denis les plus exposés, en particulier les personnels des écoles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back To Top