skip to Main Content

Retraites : le gouvernement passe en force

Tous deux résolument engagés contre la réforme des retraites du gouvernement, comme député de la Seine-Saint-Denis et comme Maire de Saint-Denis, c’est avec consternation et colère que nous avons pris acte samedi de la décision du Premier Ministre de recourir à l’article 49.3 de la Constitution pour imposer l’adoption de ce texte.

Après avoir refusé aux organisations syndicales tout moyen de discuter cette réforme et de formuler des contre-propositions, après avoir méprisé l’ensemble des oppositions parlementaires en limitant leur capacité à argumenter sur le fond, en faisant la sourde oreille aux avertissements du Conseil d’État, en n’écoutant pas les millions de français qui expriment leur opposition croissante à cette réforme, avec ce geste, le gouvernement d’Emmanuel Macron franchit une nouvelle étape dans sa démarche autoritaire et méprisante.

Cet acte antidémocratique est d’autant plus inquiétant et inadmissible que le gouvernement ne fournit aucune réponse sur toutes les grandes questions qui sont sur la table : valeur du point, âge de départ à la retraite, carrières longues, pénibilité…

Nous approuvons la démarche qui sera portée par les trois groupes de gauche à l’Assemblée nationale (PS, PCF, et France Insoumise) qui ont déposé une motion de censure engageant la responsabilité du gouvernement.

Nous sommes plus que jamais déterminés à mettre en échec cette réforme d’un autre âge. Nous appelons à la poursuite des mobilisations et nous tiendrons aux côtés de la population et des salariés de Saint-Denis.

Laurent Russier

Maire de Saint-Denis

Stéphane Peu

Député de la Seine-Saint-Denis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back To Top