La fonction publique, cible de Macron – édito de la newsletter du 13.02.2018

Santé, justice, éducation, police, collectivités territoriales…Ces services publics et tous ceux qui ne figurent pas dans l’énumération manquent cruellement de moyens pour répondre aux besoins essentiels de la population.

Ce constat, comme tous les appels au secours des fonctionnaires et les luttes qu’ils mènent pour faire entendre leurs revendications, devraient conduire au renforcement de l’action publique au plus près des citoyens. C’est pourtant tout l’inverse qui se trame. Emmanuel Macron, en adversaire résolu de tout ce qui contrarie la loi du marché, vient d’annoncer sa volonté de supprimer 120 000 emplois dans la fonction publique. Cet objectif annoncé en cache un autre, masqué celui-ci : le président de la République veut en finir avec le statut des fonctionnaires, faire table rase du legs progressiste hérité de la Libération. Après avoir cassé le code du travail, c’est la fonction publique qu’il veut ratiboiser sous couvert de la moderniser. Des millions de fonctionnaires sont la cible. S’ils se mobilisent, ils peuvent être aussi les premiers à faire mettre un genou à terre à la macronie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *