skip to Main Content

Dispatition du peintre Michel Quarez

Ma réaction suite au décès de Michel Quarez, mon ami, immense artiste et fidèle dionysien.

Légende de l’affiche en France, le peintre Michel Quarez s’est éteint cette nuit. C’est une bien triste nouvelle pour le monde de la création comme pour notre ville de Saint-Denis où il installa son atelier et sa vie.

Né à Damas en 1938, il est élève de l’école des Beaux-Arts de Bordeaux, avant d’être diplômé de l’Ecole Nationale des Arts Décoratifs. C’est notamment à partir de ses séjours à Varsovie où il rencontre le peintre Henryk Tomaszewski, puis dans le New-York des années 60 en pleine effervescence Pop Art que son travail trouve ses premières influences.

À partir des années 70 et 80, son travail d’affichiste prend toute son ampleur en réalisant de très nombreuses créations pour des collectivités locales, des organismes publics (ministères…) ou d’événements majeurs (Fête de l’Humanité, Fête de la Musique, Coupe du Monde…).

Une œuvre de Michel Quarez est à nulle autre pareille immédiatement reconnaissable : couleurs vives, audace du fluo, goût du collage, choix de l’engagement, le monde de Michel Quarez est toujours empreint d’une humanité joyeuse, à l’image des personnages affairés qui l’arpentent en tous sens. Leur horizon est celui de l’émancipation humaine, un projet auquel Michel Quarez s’est toujours relié.

Le sort a voulu qu’au moment même où le peintre disparaît, la vitalité de sa couleur soit exposée à l’Artothèque de Caen, lors d’une rétrospective qui se prolongera jusqu’au 26 février 2022. C’est un peu de sa lumière qui nous est ainsi procurée en ces heures de tristesse

Michel Quarez était un immense artiste. C’était aussi un ami. J’adresse mes plus sincères condoléances à son filleul Rachid, à sa sœur et à ses proches.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back To Top