skip to Main Content

Un pont aérien pour rapatrier les résidents français à l’étranger

Depuis plusieurs semaines, je suis destinataire de très nombreux témoignages et demandes d’aide de résident·e·s français·e·s (français, binationaux ou titulaires de cartes de résidents) de ma circonscription de Saint-Denis, Pierrefitte et Villetaneuse, bloqué·e·s à l’étranger depuis le début du confinement, en particulier en Algérie, au Mali, au Maroc ou encore au Sénégal. Ainsi, au Maroc, ce sont près de 10.000 ressortissants français qui restent bloqués et sans solution de rapatriement.

J’avais, dès le mois d’avril, attiré l’attention par une question écrite au ministre de l’Europe et des Affaires Etrangères, sur la gestion des rapatriements des ressortissants Français se trouvant à l’étranger. Une telle situation est intolérable. Se voir ainsi tenues éloignées de leur foyer et du territoire français depuis désormais plus de deux mois est, pour ces personnes, la source de très nombreuses difficultés.

D’abord familiales puisque cette situation peut tenir éloigné un parent de son conjoint, de ses enfants ou d’autres membres de leur famille, qui souffrent de cette séparation. Certaines se voient également privées des soins et traitements qui leur sont indispensables et dont elles ne peuvent profiter sur place. D’autres, très nombreuses, s’apprêtent à rencontrer de sérieux problèmes avec leur employeur, se trouvant de facto mais contre leur gré, en situation d’abandon de poste.

Il n’est pas possible de maintenir plus longtemps autant de ressortissants français dans une telle incertitude et insécurité, renforcée par le stress et la lourdeur de démarches administratives qui semblent ne devoir servir à rien.

La réponse du ministère des Affaires Etrangères, arguant de la fermeture de l’espace aérien pour justifier que nos ressortissant·e·s soient laissé·e·s sans solution de rapatriement, n’est pas admissible.

La France doit dans les meilleurs délais mettre en place un dispositif de rapatriement, prenant au besoin la forme de ponts aériens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back To Top