skip to Main Content

Visite ministérielle à Pierrefitte dans le cadre du renforcement des mesures de luttes contre l’habitat indigne

Ce matin , Monsieur DENORMANDIE, Secrétaire d’Etat en charge de la Cohésion des territoires auprès de la Ministre du Logement et Madame BELLOUBET, Ministre de la justice, sont venus à Pierrefitte-sur-Seine afin de constater les dérives abusives des marchands de sommeil que le Maire de la ville, Michel FOURCADE tente d’éradiquer.

Je salue cette initiative qui montre la volonté de deux ministres d’unir ses forces afin de lutter efficacement contre l’habitat indigne, un fléau qui ne cesse de s’accroître malgré l’artillerie de procédure dont nous disposons dans la loi.

A cette occasion, j’ai une nouvelle fois fait part de ma proposition concrète pour agir plus efficacement et plus rapidement.

J’ai rappelé que j’avais déposé une proposition de loi de lutte contre les marchands de sommeil en mars dernier qui n’a malheureusement pas été retenue mais dont certains amendements ont été intégrés dans la loi logement voté en 2018. Néanmoins, même si les procédures de lutte contre les délinquants de l’habitat existent, les moyens apportés sont insuffisants. Les procédures sont longues et les responsabilités sont parfois difficiles à établir à cause d’un va-et-vient perpétuel entre les services de l’Etat et les collectivités.

Ainsi, j’ai annoncé que je déposerai une nouvelle proposition de loi de lutte contre l’habitat indigne dans les prochains jours afin de permettre une clarification et une simplification des procédures et des polices dont disposent chacun des acteurs publics.

J’espère que mes propositions construites avec beaucoup d’acteurs de terrains saura être étudié par le gouvernement et la majorité parlementaire dans un esprit constructif et d’écoute de l’opposition parlementaire.

Stéphane PEU
Député de la Seine-Saint-Denis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back To Top