skip to Main Content

J’ai demandé au ministère de l’intérieur transmission du cahier des charges du site de recueil des signatures pour le RIP-ADP

Télécharger le communiqué

Le site internet ouvert par le ministère de l’Intérieur en vue de recueillir les signatures des citoyennes et citoyens demandant un référendum sur la privatisation d’ADP est dans sa forme actuelle, un obstacle à ce que cette consultation nationale soit un succès.

Outre les problèmes initiaux de dimensionnement des serveurs et les bugs observés, les usagers font unanimement part d’importantes difficultés pour « signer ». En outre, alors même que le site ne propose pas en lui-même une fonction pourtant indispensable de comptage des signataires, le ministère vient d’interdire aux internautes tout moyen d’évaluation le nombre de signatures.

Les médias se sont fait d’ailleurs l’écho de ces dysfonctionnements et du manque de transparence, soulignant à juste titre que le « nouveau monde » auquel la majorité LREM revendique d’appartenir, n’est soit pas très doué pour les technologies de l’information et de la communication actuels, soit a délibérément fait le choix de mettre en place un site hors d’âge et inutilisable.

C’est donc pour lever les doutes sur le sujet, et surtout pour permettre que le site puisse évoluer dans les meilleurs délais pour une plus grande utilisabilité, simplicité et transparence, que j’ai demandé à M. Christophe Castaner la transmission du cahier des charges qui a conduit à la réalisation du site actuel. Sur cette base et en s’appuyant sur l’expertise d’associations et d’acteurs de l’Internet, les parlementaires engagés dans la consultation du RIP-ADP feront leurs préconisations pour élaborer et demander la réalisation dans les meilleurs délais une nouvelle version du site qui assure le succès de la consultation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back To Top