skip to Main Content

Impact de la crise du Covid19 sur l’activité des taxis

Téléchargez le document

Monsieur Stéphane Peu interroge Monsieur le secrétaire d’État auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères en charge du Tourisme sur l’impact terrible de la crise du covid-19 sur l’activité des taxis.

L’activité des taxis est intimement liée à celle du tourisme. En Île-de-France, par exemple, et comme dans les grandes zones touristiques, le tourisme représente entre 50 et 60% de l’activité d’un chauffeur de taxi.

Aussi, l’irruption soudaine et brutale de l’épidémie du Covid-19 et les mesures sanitaires drastiques prises dès le mois de février 2020 qui l’ont accompagnée, parmi lesquelles le confinement et la fermeture des frontières, ont eu un impact direct sur l’activité des taxis. Sans course ou quasiment, du jour au lendemain, les chauffeurs de taxi se sont retrouvés bien malgré eux à travailler à perte. Ainsi, de dix à douze courses réalisées quotidiennement en moyenne par un taxi parisien, ce volume est passé à une ou deux courses. Cette chute brutale d’activité met de nombreux chauffeurs en grande difficulté financière. Nombreux sont ceux qui ne peuvent plus honorer leurs charges fixes et voient leur avenir professionnel menacé.

Le 14 mai dernier, le gouvernement a annoncé des mesures fortes de soutien au secteur du tourisme durement impacté par la crise sanitaire. Pour l’heure, il semblerait que l’activité des taxis n’ait pas été prise en compte dans ce « plan tourisme ». Or, compte-tenu de la forte dépendance de l’activité des taxis au secteur du tourisme, il aurait été sans doute logique de l’intégrer à ce plan. Sans aide rapide de la part de l’État, l’avenir des taxis est compromis dont le secteur du tourisme est également dépendant.

Monsieur le député interroge donc Monsieur le secrétaire d’État auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères sur ses intentions pour venir en aide à l’activité des taxis, et souhaite savoir s’il envisage de prendre des mesures fortes de soutien comme l’annulation des charges et la prolongation de l’aide de 1500 euros pour les indépendants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back To Top