skip to Main Content

Avancement du projet d’observatoire de la rémunération des professeurs

Télécharger le document

M. Stéphane Peu interroge M. le ministre de l’Éducation nationale et de la jeunesse sur la rémunération des personnels enseignants de l’Éducation nationale.

En janvier dernier, en réponses aux demandes portées par le mouvement dit des « Stylos rouges », vous vous étiez publiquement engagé à mettre en œuvre « dans les semaines à venir », un observatoire des rémunérations des enseignants.

Près d’une année après cette annonce, cet observatoire n’existe toujours pas. Pourtant, tout laisse à penser que la situation salariale des enseignants ne s’est pas améliorée en un an, bien au contraire.

Selon les organisations syndicales, les enseignants français sont les seuls de tous les pays de l’OCDE avec les enseignants japonais à avoir vu leur niveau de leur rémunérations régresser entre 2000 et 2010. Une situation qui s’est encore fortement dégradée depuis, notamment en raison du gel du point d’indice, ou encore de la retenue pour pension.

En Allemagne, pays auquel nous sommes fréquemment conduits à être comparé, la rémunération des enseignants est supérieure de 56 % à celle de leurs homologues français.

Engager une logique pluriannuelle de rattrapage de ce retard est indispensable. Vous l’avez vous même reconnu en évoquant la mise en œuvre de contreparties salariales pour compenser les pertes sur les pensions qu’occasionneraient l’adoption du nouveau système de retraites par point.

Ce plan de rattrapage suppose une évaluation fiable de la situation financière des personnels enseignants. Dans ces conditions, M. le député interroge M. le ministre de l’Éducation nationale sur l’état d’avancement du projet d’observatoire annoncé l’an passé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back To Top