skip to Main Content

Coup de gueule Express contre Charles des Gaulle Express

Je suis intervenu aujourd’hui dans l’hémicycle pour demander l’arrêt du projet CDG Express, un projet inutile et coûteux. Alors que nombre d’habitant·es et de salarié·es d’Île-de-France galèrent dans les transports en communs hors d’âge, c’est leur quotidien qu’il faut améliorer, leurs difficultés qu’il faut traiter.

Le texte de mon intervention

Merci M. le Président, ma question s’adresse à Madame la Ministre des transports.

Madame, la ministre, j’ai deux minutes pour pousser un « Coup de gueule Express » contre un grand projet inutile, auquel les élus comme les usagers des transports en commun d’Île de France vous demandent de renoncer : le Charles de Gaulle Express, ce projet scandaleux, ce train des riches, réservés aux hommes d’affaires, à une clientèle de choix et dont même les salariés de Roissy seront exclus.

Un train que les habitants de Seine-et-Marne et de Seine-Saint-Denis regarderont passer pendant qu’ils resteront à quai. Ce train traversera la banlieue, sans s’arrêter, toute porte fermée, telle une diligence sillonnant le Far West. Mais Madame la Ministre, la banlieue n’est pas une réserve d’indiens, c’est le territoire d’hommes et de femmes qui se lèvent tôt, travaillent dur et connaissent aujourd’hui les retards et l’inconfort de lignes hors d’âge, et de ce qui ressemble parfois à des wagons à bestiaux.

Comment ne pas comprendre leur colère ? Alors qu’ils vivent chaque jour les conséquences de 25 ans de sous-financement des infrastructures de transport, vous allez dilapider près de 2 milliards d’argent public, dans un projet qui ne les concerne pas, et qui va leur pourrir la vie pendant cinq années de travaux.

Pour justifier l’injustifiable, certains membres du gouvernement n’hésitent pas à mentir, en prétendant que ce projet s’impose à nous car il serait dans le dossier de candidature de la France aux Jeux Olympiques, ce qui est faux.

Mme la Ministre, il faut écouter les français.

Depuis des mois, dans tout le pays, ils demandent un service public de qualité, partout et pour tous. Mais avec CDG Express, vous faite le contraire : un service rapide et confortable pour les uns, lent et pénible pour les autres.

Madame la Ministre, il n’est pas trop tard pour renoncer, pour arrêter le « deux poids, deux mesures », et ainsi vous emprunterez un chemin plus juste et plus ambitieux pour notre pays : celui de l’égalité républicaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back To Top