skip to Main Content

Soutien aux artisans fleuristes

M. Stéphane Peu alerte M. le ministre délégué auprès du ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance, chargé des petites et moyennes entreprises sur les conséquences de la crise sanitaire sur la filière du végétal en général et sur la situation des artisans-commerçants fleuristes.

Selon une étude d’impact commanditée par l’interprofessionnelle du végétal Val’hor rendue publique fin septembre, la crise sanitaire que nous traversons a très durement touché les artisans-commerçants fleuristes, avec une baisse observée de 20 % du chiffre d’affaire généré et la cessation d’activité de 15 % des commerces soit de plus de 2.000.

S’agissant d’un secteur fragile, avec des niveaux de trésorerie souvent faible, ce sont tout particulièrement les entreprises unipersonnelles qui ont été affectées par ces cessations d’activités (20%). En outre, on a pu recenser la destruction de plus d’un millier d’emplois depuis le confinement et probablement autant d’ici la fin de l’année en raison des lourdes incertitudes qui pèsent quant à la reprise d’activité dans ce secteur. Les récentes mesures prises liées au couvre-feu et la réduction très sensible des contacts sociaux et des festivités (mariages, événementiel…) ne peuvent qu’aggraver très significativement ce tableau déjà sombre.

M. le député attire l’attention sur le fait que cette dégradation est observable malgré un recours massif des entreprises du secteur aux mesures d’accompagnement comme le report de paiement des cotisations sociales, le recours au Fonds de solidarité, le prêt garanti par l’État, et les reports de paiement de charges (loyers, électricité, etc.).

Face à une nouvelle détérioration de la situation économique du secteur, M. le député souhaite connaître les dispositions que le ministre délégué chargé des petites et moyennes entreprises entend mettre en œuvre en l’absence de toute disposition nouvelle pour ce secteur dans le plan de relance gouvernemental, notamment l’application d’un taux de TVA réduit sur l’offre florale et végétale comme le proposent les représentants de la profession.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back To Top