skip to Main Content

Crise sanitaire : mes trois questions au Premier ministre

Le 1er avril, lors de l’audition du Premier ministre à propos de la crise sanitaire, j’ai utilisé les 2 minutes à ma disposition pour poser trois questions à Édouard Philippe.

D’abord sur la mise sous protection des salariés de la grande distribution, qui constituent bien souvent la deuxième ligne dans cette crise, derrière le personnel soignant. Ensuite les assurances privées devraient être mise à contribution pour les plus acteurs économiques les plus modestes, avec la prise en charge des pertes d’exploitation des TPE, des commerçants et artisans, comme c’est le cas lors d’un catatastrophe naturelle. Enfin, j’ai demandé à ce que l’indemnisation du chômage partiel soit portée à 100 % du net pour les salaires inférieurs à 2 fois le SMIC.

Malheureusement, sur ces trois questions, le Premier ministre a botté en touche. Selon lui les entreprises de la grande distribution font déjà beaucoup, ainsi que les assurances, et nous serions suffisamment généreux avec les salariés au chômage partiel. Des réponses qui ne ressemblent pas à « la France d’après » qu’il va falloir construire.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back To Top