skip to Main Content

Avenir préoccupant du Palais de la Découverte

Télécharger la question écrite

Monsieur le député interroge monsieur le ministre de la Culture sur l’avenir du Palais de la Découverte dont la rénovation globale prévoit une fermeture de près de quatre années à compter de l’été 2020.

Centre de sciences parisien de référence, le Palais de la Découverte est une véritable institution. Créé en 1937, implanté au cœur de Paris, dans l’enceinte du Grand Palais, les travaux annoncés et les conditions de déroulement de ces derniers, posent de nombreuses questions et soulèvent de fortes inquiétudes.

Sans remettre en cause le bien-fondé de ces travaux s’agissant de la mise en conformité sécurité, le choix d’une fermeture complète plutôt que partielle, interroge notamment en ce qui concerne la conservation des contenus actuels.
De même que la décision de laisser à l’avenir une place prépondérante aux boutiques, aux espaces de circulation ou privatisables au détriment du Palais de la Découverte, est inquiétante.

Ainsi, disparaîtront notamment le centre de documentation et les ateliers de développement et de fabrication (menuiserie, plasturgie, mécanique…). Or ces moyens techniques sont à l’origine de la richesse et de l’originalité de l’offre du Palais, en permettant des échanges étroits entre médiateurs et techniciens, et une plus grande réactivité pour la maintenance des expositions.

Dans le Palais de la Découverte 2024, il n’est prévu que 80 postes de travail contre 160 actuellement sur le site du Palais (et plus de 220 il y a 10 ans). Les personnels qui n’intégreront pas le Palais de la Découverte à l’issu des travaux seront affectés à la Cité des sciences et de l’industrie. Ce « déménagement » entraverait gravement le fonctionnement du Palais de la découverte et lui ferait perdre le peu d’autonomie qu’il a gardé depuis la fusion des deux établissements en 2010.

En l’absence de conditions de travail acceptables, sans espaces suffisants pour présenter la diversité de la science au public, le Palais de la découverte de 2024 n’aura en commun avec le Palais de la découverte actuel que le nom. Pour maintenir et même développer sa mission de vulgarisation et de création des vocations dans les sciences fondamentales, près de 6000 personnes ont, en l’espace de quelques semaines, signé une pétition pour demander que le projet soit revu et corrigé, en allouant plus d’espaces et de moyens humains et techniques sur place, dans l’intérêt du public et de la culture scientifique.

Monsieur le député souhaiterait connaître l’avis du ministre de la Culture sur le sujet et savoir s’il envisage d’apporter des améliorations au projet afin de répondre aux inquiétudes soulevées par les personnels, les professionnels scientifiques et le public de ce musée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back To Top