skip to Main Content

Vente immobilière à des organisations sectaires

Télécharger le document

Stéphane PEU attire l’attention de M. le Premier ministre sur la nécessité de mettre en place une législation visant à encadrer toute transaction immobilière en faveur d’organisations sectaires.

L’achat d’un bâtiment par le fonds d’investissement allemand Warburg-Hih situé sur le territoire de Saint-Denis (93) au profit de l’Église de scientologie de France a mis en exergue une insuffisance législative sur les conditions de transaction immobilière. La scientologie étant une organisation internationale classée comme secte depuis 1995 par la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes), une simple vigilance de la part des services de l’Etat envers de telles organisations sectaires n’est pas suffisant. En effet, malgré l’avis négatif de la collectivité locale sur cette vente, il semblerait d’après votre réponse apportée à la question écrite n°18210 que le droit en vigueur ne permette pas à l’administration de s’opposer à cette transaction immobilière. Il est clair que de tels fonds d’investissement, prêts à négocier avec des organisations dangereuses ou reconnues comme sectes, ne devraient pas être en mesure de poursuivre leurs activités sur le territoire national lorsque ces dernières dérogent à l’intérêt général.

Ainsi, il convient de légiférer sur les conditions de toute transaction immobilière au profit d’organisations sectaires afin d’éviter la vente de bâtiments à des organisations potentiellement dangereuses.

Stéphane PEU demande donc à M. Edouard PHILIPPE la mise en place d’initiatives législatives afin d’encadrer les transactions immobilières au bénéfice d’organisations sectaires ainsi que le renforcement du contrôle du financement des cultes par des organisations étrangères.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back To Top