skip to Main Content

Sanctuariser le financement des délégués à la cohésion police-population 

Télécharger le documentLe député Stéphane Peu souhaite attirer l’attention du Ministre de l’Intérieur concernant les délégués à la cohésion police-population.

Suite aux émeutes de 2005, un dispositif a été initié en Seine-Saint-Denis consistant à faire appel à d’anciens fonctionnaires de police à la retraite ou réservistes. Il s’agit de rétablir le lien entre habitants et la police, lien distendu notamment depuis la suppression de la police de proximité. Chaque délégué a pour objectif de créer dans son quartier d’affectation des contacts personnalisés avec la population, les élus, les bailleurs, les professeurs, les associations de riverains, afin d’établir une relation de confiance pour améliorer la sécurité au quotidien.

Ces délégués ont du recréer des réseaux, sources d’informations parfois indispensables à la résolution d’affaire comme le démantèlement de trafic ou des informations liées au climat du quartier. Leur connaissance parfaite du terrain et leurs contacts privilégiés avec la population font des délégués à la cohésion police-population, des agents incontournables de la sécurité dans les quartiers à pérenniser.

L’annonce de la suppression de la dotation allouée à ces postes de délégués est incohérente avec la stratégie proposée par le gouvernement. Celui-ci souhaite apporter des moyens supplémentaires dans les quartiers dit de reconquête républicaine en annonçant des effectifs de Police de Sécurité et du Quotidien mais suppriment les délégués à la cohésion police-population.

Monsieur le Ministre de l’Intérieur, il est nécessaire d’assurer la pérennité de ce dispositif de cohésion police-population, pouvez-vous apporter les garanties d’une sanctuarisation du financement des postes des délégués à la cohésion police-population ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back To Top