Journée internationale des droits des femmes

En ce 8 mars, et au moment même où nous discutons dans l’hémicycle de la proposition de loi du groupe des députés communistes sur la lutte contre la précarité professionnelle des femmes, j’ai une pensée particulière pour toutes ces femmes de ménage de l’assemblée nationale qui s’affairent tous les matins après souvent des heures de transport et des salaires dérisoires à lustrer les ors de la République.

Mon collègue François Ruffin, député France Insoumise, vient à la tribune de l’hémicycle de leur rendre hommage et demander qu’elles soient davantage considérées.

Je souscris avec force à son propos.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *