skip to Main Content

Blocage du lycée Suger à Saint-Denis – ma question écrite au ministre

M. Stéphane Peu interroge M. le ministre de l’éducation nationale au sujet de la situation de blocage dans laquelle se trouve depuis plusieurs mois la filière d’excellence en audiovisuel du lycée Suger à Saint-Denis.

Deux courriers d’alerte en juin et fin août 2017 adressés à M. le ministre et à Mme la rectrice de Créteil n’ayant fait l’objet d’aucune réponse, le député interroge le ministre comme le prévoit l’article 135 du Règlement de l’Assemblée nationale.

Le lycée Suger de Saint-Denis a connu une année scolaire 2016-2017 la plus difficile depuis sa création, il y a 23 ans, avec des événements violents et des conflits non résolus depuis. La communauté éducative alors même qu’encore profondément marquée par cette année trouble, a appris à la fin de l’année scolaire 2016-2017, qu’un des maillons essentiels à la cohésion de l’équipe enseignante, fondateur et moteur de la filière d’excellence de ce lycée, un enseignant et directeur délégué à la formation professionnelle et technologique, était écarté de l’établissement à compter de cette rentrée 2017.

Cette décision parfaitement incompréhensible et contre le gré même de l’intéressé, déstabilise encore à ce jour la rentrée de la filière audiovisuelle et installe un climat de défiance à l’égard de la hiérarchie qui ne permet pas de recouvrer la sérénité dans cet établissement qui en a pourtant fort besoin.

Dans la mesure où d’une part l’éloignement de cet enseignant ne serait pas, selon les dires de la rectrice, une sanction et d’autre part que cette mutation est effectuée sans l’accord préalable de l’intéressé, il l’interroge sur la pertinence d’une telle mesure prise dans la précipitation et sans concertation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back To Top