skip to Main Content

Une proposition de loi pour lutter contre la crise de recrutement dans l’éducation nationale

Je viens de déposer une proposition de Loi pour répondre à la crise du recrutement des professeurs de l’Éducation nationale. Les chiffres sont en effet éloquents : 7 900 postes d’enseignants ont été supprimés durant le précédent quinquennat soit l’équivalent de 175 collèges. À la rentrée 2022, plus de 4000 postes n’étaient pas pourvus dans le secondaire et 1800 dans le primaire….

Cette situation traduit bien sûr un manque d’anticipation du gouvernement qui suscite de graves inquiétudes. Elle résulte également d’une politique délibérée de non-revalorisation des métiers de l’Éducation nationale et de réduction des effectifs qui contrevient au droit fondamental à l’éducation.

Loin des solutions visant, comme le veut le Président de la République Emmanuel Macron, à soumettre l’école au modèle entrepreneurial, la solution passe par la revalorisation du métier d’enseignant et l’embauche de 30.000 enseignants pour répondre aux besoins immédiats.

La proposition de loi que j’ai déposé notamment avec mes collègues André Chassaigne et Frédérique Maillot, permettra notamment le pré-recrutement dès la licence d’élèves-professeurs qui profiteront d’une formation de 2 ans. Elle prévoit la titularisation des professeurs contractuels après 3 ans d’activité et propose des revalorisations immédiates de la rémunération des professeurs pour porter le traitement en début de carrière à 1,6 fois le SMIC, et l’augmentation de l’ensemble de la grille des traitements en conséquence.

Je vous invite à participer à la conférence de presse que je tiendrai à l’Assemblée nationale (salle de presse) le mardi 27 septembre 2022 à 12h00 à l’occasion de laquelle nous présenterons cette proposition de loi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back To Top