skip to Main Content

Avenir du réseau Canopé

Téléchargez la question

Monsieur Stéphane PEU interroge Monsieur le ministre de l’Éducation nationale et de la jeunesse sur la pertinence de la restructuration du réseau Canopé.

Véritable atout pédagogique pour les équipes enseignantes, ce centre de documentation unique en son genre accompagne au quotidien le travail éducatif des personnels sur le terrain. Saluée de toutes parts par la communauté éducative, la qualité du travail des agents du réseau CANOPÉ s’explique en partie par le maillage territorial des 101 ateliers répartis partout en France.
Outre ses missions d’appuis auprès des services de l’Éducation nationale, il guide aussi les collectivités locales en accompagnant l’évolution des méthodes pédagogiques. Il apporte notamment une précieuse aide en matière de transition vers une école numérique.

Il se trouve que le ministère de l’Éducation nationale, institution de tutelle du réseau CANOPÉ a annoncé son souhait de mener une restructuration de ce dernier. Présenté lors de son Conseil d’Administration le 18 décembre, le nouveau contrat d’objectif prévoit de recentrer ses missions autour de la formation continue des enseignants au détriment, semble-t-il des prérogatives précitées qui lui incombent aujourd’hui. De plus, les centres locaux seront rattachés aux rectorats respectifs. C’est là son principal atout, son ancrage dans les territoires, qui disparaîtrait.

Ce projet hérisse les partenaires sociaux du réseau qui rappellent qu’une lourde réorganisation a déjà été menée en 2015. Inquiets pour le devenir de ce service public essentiel, les salariés de l’opérateur ont exercé leur droit de grève à plusieurs reprises.

Monsieur Stéphane PEU souhaite connaître les réponses du Ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse aux multiples interpellations syndicales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back To Top