skip to Main Content

Demande de réouverture de classes spécialisées pour enfants sourds

Télécharger le document.

M. Stéphane Peu alerte M. le Ministre de l’éducation nationale et de la jeunesse sur les conséquences de la fermeture soudaine de la classe d’enseignement spécialisée pour enfants sourds (SEES) au collège Claude-Monet d’Argenteuil.

Alors qu’elle fonctionnait depuis des années et accueillait deux groupes de collégiens sourds rencontrants des difficultés associées à la surdité, cette classe a été brutalement fermée, un mois seulement après la rentrée scolaires, ans aucune information préalable ni en direction des famille, ni de l’équipe éducative. Les enfants qui étaient jusqu’alors accueillis et accompagnés par des personnels encadrants spécialisés et dans un dispositif adapté à leur handicap, ont été orientés vers une unité localisée pour l’inclusion scolaire (Ulis).

C’est un recul important pour le parcours éducatif de ces élèves qui ne pourront plus, par exemple, bénéficier d’une scolarisation bilingue, permettant de recevoir des apprentissages aussi bien en langue des signes que par le moyen du français écrit. En outre, ils perdront le bénéfice d’un suivi qui tienne compte des troubles et traumatismes dont les jeunes enfants sourds peuvent fréquemment souffrir.

Cette fermeture fait suite à plusieurs autres cas, comme celui d’une classe élémentaire bilingue LSF/Français écrit à Bobigny, seule du département de Seine-Saint-Denis. Comme trop souvent, c’est une logique purement comptable et d’uniformisation qui prévaut.

M. le Ministre doit entendre la colère des familles qui aspirent légitimement à ce que leurs enfants puisse bénéficier de conditions d’accueil et de scolarisation choisies qui assurent la réussite éducative de leurs enfants. C’est pourquoi M. le député demande la réouverture de ces classes dans les meilleurs délais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back To Top