skip to Main Content

Hayat

Quel choc d’apprendre le décès d’Hayat Dhalfa et quelle …tristesse.

Nous étions des camarades de combat mais aussi des amis.

Les souvenirs remontent et se bousculent dans ma mémoire : que de manifestations, de luttes, de réunions, de débats animés mais aussi de fêtes, de repas qu’on arrivait pas à conclure où tu affûtais sans fin une réthorique pourtant bien aiguisée que tu ponctuais par des traits d’esprit et d’humour.
Ton rire sonore et communicatif, ton sourire qui aurait pu désarmer n’importe quel adversaire en disait long sur ton charisme et ta soif de vivre.
Après plusieurs années de montagnes russes avec la maladie, le manège de ta vie s’est arrêté à l’aube de tes 45 ans. C’est injuste et révoltant.
On continuera notre combat en pensant fort à toi.

Hasta la victoria siempre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back To Top